Valid HTML 4.0! Valid CSS!
Lucra

Carte : Lucracarte

Lucra est la capitale culturelle des petites Baronnies.

  1. La préhistore

    On sait peut de chose sur l'arrivée des hommes dans ses terres. Les contes populaires prétendent que les lieux étaient occupés par des géants. Les rumeurs disent que parfois certains viennent encore des montagnes ou des zones sauvages de l'Ouest. Il est vrai que régulièrement, on expose des squelettes plus au moins complet de telles créatures.

    L'histoire populaire fait remonter l'an 0 de la culture Celte à la prise de Lucra par les humains et la disparition des géants de la région. Cet an 0 se situe au printemps 2951 avant l'an 0 de la Plaine de la Guirande. C'est aussi le moment où les pouvoirs du Panthéon Celte c'est pleinement ouvert aux hommes sur le Pic Saint. On parle maintenant d'année après l'avènement des Dieux. Comme nous sommes dans le XXXVIIème siècle après l'avènement des Dieux, nous pouvons en déduire que Lucra est colonisée par les humains depuis plus de 3600 ans. Enfin, si cette légende s'avère véridique.

  2. Les différents remparts

    Les remparts de Lucra sont très connus et ils impressionnent tous les étrangers qui approchent de la ville. Voici leurs descriptions.

    Différentes zones (A,B, C et D) sont indiquées en fonctions en fonction des lettres qui sont sur la carte de Lucra.

    1. Remparts extérieurs

      Son histoire remonte à la nuit des temps : les restes titanesques de remparts les plus extérieurs (à 20 km au sud du centre), personne ne sait quand ils ont pu être construits. Ils sont faits de blocs de granites de plusieurs mètres cubes empilés les uns sur les autres. On conserve cette partie de ces anciens remparts car on veut savoir comment ils ont été faits afin d'en refaire des semblables.

      On trouve des restes de tours un peu partout autour de Lucra, les plus grandes étant sur les 3 grandes voies d'accès : la route d'Uhm, celle de Barth et celle des Bassins du Bief. Les dimensions sont impressionnantes : trois niveaux avec des plafonds à 8 m de haut, des marches d'escalier de 50 cm et le bas des fenêtres à 2m du sol. Elles ont toujours été entretenues car elles forment les trois postes de garde avancée fortifiés.

      On trouve les restes de ces remparts un peu partout autour de la ville : on en extrait le granite pour les constructions de Lucra. Ce qui impressionne grandement est que ces restes décrivent un cercle parfait.

    2. Les seconds remparts : Les premiers restes de vie

      La seconde enceinte, l'enceinte des 15 km, est par contre faite de blocs de pierre de taille normale. Elle semble plus récente : les quelques bas reliefs qui s'y trouvent sont moins usés.

      Les premiers restes d'habitation antiques se trouvent dans l'enceinte des 15 km. D'après de vieux documents, il y aurait eu un cataclysme important suivi d'un ciel sombre pendant plusieurs jours qui aurait fait fuir et disparaître la population avant une période de froid. À l'époque de ces remparts, Lucra avait des relations avec une civilisation non celtique à l'Est des Baronnies.

      Dans ce périmètre on trouve les chantiers navals (zone D) et un petit village (zone C) avec des champs cultivés à l'intérieur d'une autre enceinte de murailles plus récente. Cette enceinte est en ruine car sa construction était assez sommaire.

    3. Les premiers remparts complets

      Ils sont eux fait de bloc de granit de taille respectable, mais bien moins importante que les remparts extérieurs. Le diamètre de la zone protégée est environ de 10km.

      On ne sait pas s'ils sont plus anciens que les remparts extérieurs, mais comme ils ont toujours été entretenus, ils sont encore debout. À l'intérieur de ces enceintes (zone B) se trouvent des ruines où des gardes balayeurs armés de moutons et chèvres empêchent la végétation de reprendre le dessus. Ces gardes balayeurs sont les seuls à avoir accès aux ruines pour empêcher tout commerce illicite de s'y développer.

      Depuis quelque temps on commence à réhabiliter un quartier de ruines car l'enceinte interne devient enfin trop petite : la zone portuaire.

      Les parties vierges de ruines sont cultivées pour nourrir Lucra.

    4. Les remparts internes

      Ce sont les remparts qui entourent la ville actuelle : zone A. Ces remparts sont presque circulaires et leur circonférence fait environ 15 à 16 km.

      Au centre de ces remparts on trouve le Pic Saint. Son sommet est un plateau, lieu saint de tous les Dieux Celtes. Sur ce plateau, chaque divinité a son temple. Les soubassements des temples sont faits à partir des mêmes blocs de granite que les remparts extérieurs.

      Cett ezone est largement trop grande pour loger tous les Lucrassiens, mais ceux-ci sont jaloux de leurs espaces verts et de leurs lopains de terre à l'intérieur des ramparts pour leur petites culture d'appoint.

    5. Les autres morceaux de remparts

      On trouve parfois d'autre vestige de rempart à l'intérieur des seconds remparts. Aucun n'est assez significatif pour être détaillé. On ne sait pratiquement rien sur eux.

  3. Organisation de la ville

    Lucra, ville de 200000 habitants (énorme pour cette époque) est la capital culturelle du monde Celte.

    1. Lucra

      Berceau de la culture celte, Lucra est la ville principale des Baronnies : elle a un temple majeur de tous les grands dieux celtes et les plus grandes universités. Lucra abrite aussi le « Conseil des Barons » qui regroupe l'ensemble des baronnies pour prendre certaines décisions importantes : régler des litiges entre Barons, régler les problèmes de succession... Lucra se situe à l'estuaire du Bief, juste en dessous ses trois bassins fertiles, à l'Est des Baronnies.

      Les terres de la Baronnie de Lucra sont toutes les terres à l'intérieur du tracé des remparts extérieurs. Un Pacte de stabilité a été signé il y a 100 ans avec les Baronnies voisines. Depuis, il a toujours été respecté. C'est le « Pacte de Stabilité Lucra », le PSL, où elle doit verser 5% de ses revenus entre les Baronnies limitrophes et doit les aider en cas d'agressions extérieures.

      Depuis le PSL, Lucra est devenue une ville paisible, les seuls conflits sont en limite extérieure de la Zone PSL. Sa démographie est donc en pleine croissance : les remparts internes sont pleins. Il en est de même pour les Baronnies ayant signé le PSL car il leur apporte la stabilité et une source de revenu non négligeable.

    2. Groupes

      Voici une énumération rapide des confréries

      1. Les gardes Celtes

        Les gardes Celtes sont payés par l'ensemble des Baronnies pour maintenir la frontière ouest de la celtitude où se bousculent beaucoup de races humanoïdes peu civilisées. Toutes les baronnies doivent faire parvenir de la nourriture et de l'argent à cette compagnie et aussi fournir des hommes à ce corps d'élite. C'est la présence de cette communauté qui donne à Lucra sa taille exeptionnelle avec un si gros cumul de richesse.

      2. Fonctionnaires

        Conservateurs (recherche, éducation, bibliothèques, musique, arts), Police, Armée (Bourreaux, Guerriers, Rodeurs, Gardes balayeurs, Douaniers), Renseignements (Infiltration, police politique, brigades des moeurs), Service de santé, La voirie (terrassiers, cartographes, balayeurs), les juges - notaires, les percepteurs, Les pompes funèbres

      3. Commerçants-artisans

        Bijoutiers, Aubergistes, Herboriste-Pharmaciens, Potiers, Commerçants, Menuisiers-Ébéniste-Charpentiers, Vitrier-Cristal, Boulanger-Pâtissier, Boucher-Charcutiers, Maçons, Écrivains public Copistes-Libraires

      4. Les temples

        Chaque temple a son équipe reconnue de Clercs et Prêtres. On trouve tous les dieux Celtes. Les temples majeurs se trouvent tous sur le Pic Saint. Tous les temples ont à Lucra un séminaire pour instruire leur futur clergé.

        Il y a aussi un temple pour tous les dieux grecs. Ce temple est tenu par un clergé en mission venus des plaines de la Guirande. Il sert surtout pour les diplomates de passage. Le clergé local en profite pour venir s'instruire sur la religion et les coutumes grecques.

      5. Les sociétés plus ou moins légales

        On compte aussi des sociétés dont tout le monde a entendu parler, mais peu de gens savent où les trouver. En voici quelques-unes :

        Francs Maçons, Groupements politiques, maisons de passes, maisons de jeux, magiciens.

      6. Les sociétés illégales

        Tout le monde a entendu parler de groupes de voleurs, d'assassins, de contrebandiers, de proxénètes, d'infiltration étrangère (baronnies voisines voire de pays plus lointains : plaine de la Guirande...), terroristes...

        Est-ce uniquement des bruits pour faire peur aux enfants ?

  4. Les universités
    1. Présentation

      Toute la scolarité peut se faire dans les universités : de l'apprentissage de la lecture et l'écriture aux études pointues : combat, science, musique, magie, prêtrise...

      Les universités sont surtout tenues par les ordres de prêtres. Chaque dieu ayant sa spécificité, un ordre de prêtre est donc naturellement associé à une université. Les enseignants sont principalement des prêtres. On compte aussi quelques civils qui sont des fonctionnaires : le baron ne veut pas perdre le minimum d'emprises qu'il a sur l'enseignement.

      Tout savoir exigeant des connaissances croisées, aucun cursus complet ne peut se faire au sein d'une unique spécialité. Les ordres et les universités savent, et reconnaissent qu'ils sont indépendants les uns des autres. Néanmoins, les études de bases peuvent se faire dans toutes les universités qui essaient chacune de recruter le plus large possible : Chaque ordre essaie naturellement d'imprégner les jeunes scolaires de leurs idées. Pour cela, les études de base sont gratuites. Les différentes universités se proposent même de payer les études aux élèves doués dont les parents n'ont pas assez d'argent pour leur payer les études.

    2. Les différentes filiales

      Les prêtres de Lug chapeautent toutes les filiales, Ceux qui sont présents sont souvent âgés car les autres sont en voyage pour apprendre à travers le monde.

      1. L'école de magie

        L'école de magie est sous la responsabilité de Math Mathonwy. On voit dans cette école des étrangers venant de contrées inconnues car elle apprend un art près particulier : La magie entropique (wild). Le temple de Math Mathonwy est un lieu où les forces inter plan de magie s'échappent un peu du plan de la magie et entrent chaotiquement dans notre univers. Ce sont ces failles qui ont permis de connaître et d'approfondir la magie entropique. Les plus grosses sont protégées du public et seules les faibles peuvent être approchées par les apprentis magiciens.

        Les maîtres de cette école (souvent aussi prêtre de haut niveau) conservent jalousement le mode d'accès à quelques plans entropiques qu'ils ont trouvés lors de leurs recherches où grâce à des hiatus.

        Nous nous devons aussi de signaler une Théorie sur la toute puissance des magiciens entropiques : la Théorie de Géodezix. qui grace à une bague puissante, la bague de Math Mathonwy, montre que les magiciens entropiques de haut niveau ne sont théoriquement pas limité en sort au cours d'une journée.

      2. Les écoles de commerce et de diplomatie

        Ces écoles sont parrainées par le temple d'Oghma.

      3. L'école des sciences

        Les prêtres de Goïbniu enseignent les sciences.

      4. L'école de Marine

        C'est l'ordre de Manannan mac Lir qui gère les écoles de Marine.

      5. Les écoles de médecines

        Les écoles de médecines et les hôpitaux sont tenus par les prêtres de Diancecht.

      6. Les écoles d'agriculture et d'élevage

        Les responsables des écoles ayant attrait sur la vie campagnarde sont les prêtres de Brigantia (Belisama ou Brigit).

      7. Les écoles de météorologie

        Les prêtres de Dagda se chargent principalement de la météo.

      8. Les maîtres du feu

        Les prêtres de Bélénos sont responsables de la sensibilisation à la nature et de la maîtrise des feux de forêts. Ils sont responsables de la formation les rôdeurs.

    3. Qui étudie ?
      1. Petites études

        À Lucra tout le monde passe par l'université et seuls quelques rares cancres ne sortent pas avec un certificat de lecture, écriture et calcul. Mais, une fois qu'ils savent compter, lire et écrire, les élèves laissent souvent tomber les études pour apprendre un métier. Ils peuvent devenir apprenti chez un maître d'apprentissage uniquement s'ils ont eu le certificat de lecture, écriture et calcul. Sinon ils sont voués voués aux basses oeuvres, à moins que leurs parents peuvent leur apprendre leur métier.

        Après ce certificat, les études sont payantes, seuls les meilleurs (payés par les ordres de prêtres) et les enfants de personnes aisés suivent les études à plein temps. Les autres, les plus nombreux, s'ils veulent étudier doivent travailler et ne peuvent suivre qu'une partie des cours : leurs études s'en trouvent obligatoirement prolongées.

      2. Études longues

        La population des étudiants se constitue donc d'une très faible minorité d'étudiants payés par les temples dont les études sont un peu imposées. Ce sont les étudiants les plus sérieux car plus ils réussissent, plus ils sont payés. S'ils échouent complètement, c'est la fin de leurs études gratuites.

        La majorité d'étudiants qui font des longues études est formée d'enfants de familles aisées. Certains très sont sérieux et veulent apprendre, soit pour faire mieux que leurs parents, soit par goût du savoir, soit pour obtenir aussi une place respectueuse dans la société. La plupart suivent tranquillement les études en essayant de faire le minimum vital pour ne pas échouer. Ceux-ci profitent normalement des attractions de Lucra. Une minorité, la plus voyante à Lucra, profite des deniers des parents qui leur payent un séjour dans la capitale pour faire la fête et ils échouent régulièrement dans toutes études sérieuses. Ce sont eux qui animent les soirées de Lucra.

        Parfois, parmi les étudiants, se trouvent des pupilles des Baronnies qui doivent avoir un minimum de connaissances pour des raisons diplomatiques. Ces pupilles sont généralement sans fortune et se voient fournir de l'argent pour vivre et payer leurs études par un fond spécial attribué par le conseil des Barons comme pour le nouveau Baron de Mouvant. On se méfie souvent de ces derniers quand ils sont repérés.

  5. La vie à Lucra Plan de Lucra

    La vie est très agréable dans cette ville car les espaces verts y sont très nombreux. En effet, ils représentent presque les deux tiers de la surface à l'intérieur des remparts internes.

    1. Le Quartier des temples

      Ce lieu, géré en entretenu par les temples, se trouve sur le Pic Saint, au centre de Lucra. On y croise des prêtres et des temples de tous les cultes celtes tolérés : Arawn et Morrigan sont absents. En haut du Pic Saint, se trouvent tous les temples principaux des dieux celtes. C'est un lieu de pèlerinage pour tous les celtes. Il est bon d'y venir au moins une fois.

      Même si l'espace a été très agréablement aménagé avec des espaces verts et des zones appelant le recueillement, ce ne sont pas les lieux de villégiatures préférés des lucrassiens car le prosélitisme y est très pratiqué et que les fontaines sont absentes de ses lieux car l'eau n'y arrive pas naturellement : trop haut.

    2. Le quartier étudiant

      Ce quartier se trouve entre le quartier des temples et le port, juste en dessous du Pic Saint. C'est le quartier culturel de Lucra, on y trouve des tavernes à philosophie, des clubs de réflexions, des théâtres, des salles de concert, des librairies, les universités et les bibliothèques universitaires. C'est le quartier animé de Lucra où on trouve des gens qui viennent de tous les pays. Malheureusement, on compte le plus de vols à la tire dans ce quartier ainsi que beaucoup d'assassinats.

      Les différentes écoles gèrent leurs espaces verts pour y faire travailler et étudier leurs membres. Ces lieux sont propises à la réflexion même si parfois la végétation y est parfois insolite.

    3. Le port

      Par certains aspects ce quartier ressemble un peu au quartier étudiant. Il est animé, peuplé de gens de passage. C'est le quartier le moins sûr de Lucra : il détient le record d'assassinats et compte beaucoup de vols. C'est le quartier de la contrebande. C'est ici qu'on trouve les bordels qui sont fréquentés par les marins, mais aussi par les étudiants les moins sérieux.

      Les espaces verts, quand ils sont entretenus, sont cultivé pour la consommation locale.

      Le port est le quartier des découvertes, de l'aventure. C'est vers le port qu'on trouve toutes sortes de marchandises inhabituelles et insolites : drogues hallucinogènes ou plus dangereuses. On peut facilement y trouver un travail de docker ou de mousse sur un navire.

      Le Bief étant trop peu profond à cet endroit, les plus gros bateaux ainsi que les chantiers navals sont dans l'estuaire encore plus au nord.

    4. Le beau quartier

      C'est le quartier du château du Baron, de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie. Il juxtapose le quartier étudiant et le quartier des temples. Dans ce quartier se trouvent les administrations, les établissements bancaires et les facteurs d'objets précieux et de valeur : ébénistes, bijoutiers, orfèvres, armuriers...

      Les espaces verts sont gigantestes. Le baron y détient même une forêt de chasse privée. On y compte beaucoup de bois et champs où la chasse est gardée$nbsp;: il faut avoir un permis de chasse pour chasser. Celui étant assez chers seules les riches lucrassiens peuvent se les payer.

    5. Le quartier bourgeois

      Entre le quartier aristocrate et le populaire se trouve le quartier bourgeois. Il fait la transition entre les hôtels particuliers et les petites maisons où peuvent cohabiter plusieurs familles.

      Plus peuplé que le beau quartier bien qu'étant plus petits, ce quartier compten aussi de la verdure, mais, elle est pour l'essantielle derrière les murs des belles résidences. Les bourgeois sont moins partageurs que les nobles, c'est dans leur nature.

    6. Le quartier populaire

      Ce quartier est de plus en plus fréquentable. Comme les places à l'intérieur des remparts sont de plus en plus rares, les plus miséreux se retrouvent à l'extérieur des remparts. On réhabilite de plus en plus de manufacture en habitation. Les manufactures sortent des remparts où elles gênent moins.

      Les espaces verts y sont entièrement cultivés, mais il ne sont pas visible de l'extérieur : ils sont à l'intérieur des pâtés d'habitations qui bordent les rues. On n'y accède que en passant par les immeubles. Derrière les façades se cachent de petites parcelles entourée de murets où des poules et cochons parqués admirent de leur cage de petites cultures vivrières.

    7. Le quartier industriel

      Sur la rive du bief au nord de Lucra s'étend le quartier industriel. Au milieu du tumulte des ateliers, des fumées des cheminées, de petites bicoques entourées de potagers minables habritent les manoeuvres des usines. Quelques belles maisons dont les murs ne peuvent repousser l'atmosphère locale se terrent quelques contremaîtres en attente d'un travail dans des lieux plus agréables à vivre.

      C'est au milieu de ce brouaha que vit la communauté naine de Lucra. Ils sont surtout autour des casernes où ils confectionnent et réparrent armes et armures. Les ateliers nains ont été repoussés hors de la ville car ils sont les premiers à faire du bruit lors de leurs labeurs quotidiens. Cet emplacement ne les gêne pas trop car l'atmosphère du lieu les rapproche de leurs mines d'origine et l'absence de beaux potagers ne les affectionne pas du tout.

      Ce quartier n'est pas le moins sûr de la capitale car il abrite les casernes des soldats celtes qui ont la charge de la surveillance des frontières ouest des petites baronnies.

  6. Les guildes

    Les marchants sont en guerre avec la guilde des voleurs, la guilde des assassins est favorable à la guilde des voleurs, la guilde des mendiants est favorable à la guilde des voleurs et la guilde des bardes est neutre avec la guilde des voleurs.

    1. La guilde de voleurs

      La ville est en conflit avec les voleurs.

      La guilde a une direction complexe. Le style de direction est assez fort, assez cruel et assez despotique. L'organisation de la guilde est la cohésion. La guilde coopère avec tous les voleurs.

      Il y a 354 voleurs dans la ville dont 283 sont dans la guilde.

      Le vétérant numéro 1 est un hobbit. C'est un voleur 14 d'alignement N.

      Le vétérant numéro 2 est un elfe. C'est un voleur 12/mage 11/guerrier 10 d'alignement BC.

      Le vétérant numéro 3 est un humain. C'est un voleur 12 d'alignement ML.

      Le vétérant numéro 4 est un humain. C'est un voleur 6 d'alignement MN.

      Le vétérant numéro 5 est un gnome. C'est un voleur 5 d'alignement N.

      Les autres voleurs de la ville :

      • Les 3 voleurs de niveau 7
        • 1 voleur/guerrier humain de niveau 7/1 d'alignement N.
        • 2 voleurs humains de niveau 7 d'alignement N.
      • Les 8 voleurs de niveau 6
        • 2 voleurs hobbits de niveau 6 qui se répartissent en 1 N, 1 ML.
        • 1 voleur/guerrier humain de niveau 6/1 d'alignement N.
        • 5 voleurs humains de niveau 6 qui se répartissent en 3 N, 1 ML, 1 MN.
      • Les 16 voleurs de niveau 5
        • 1 voleur/magicien elfe de niveau 5/4 d'alignement N.
        • 1 voleur hobbit de niveau 5 d'alignement MC.
        • 2 voleurs gnomes de niveau 5 qui se répartissent en 1 N, 1 NC.
        • 12 voleurs humains de niveau 5 qui se répartissent en 1 BC, 1 NL, 3 N, 3 NC, 2 ML, 2 MC.
      • Les 36 voleurs de niveau 4
        • 1 guerrier/voleur/magicien elfe de niveau 3/3/2 d'alignement ML.
        • 1 guerrier/voleur/magicien demi-elfe de niveau 3/3/2 d'alignement ML.
        • 1 voleur/magicien demi-elfe de niveau 3/2 d'alignement MN.
        • 1 guerrier/voleur hobbit de niveau 3/3 d'alignement BC.
        • 2 voleurs elfes de niveau 4 qui se répartissent en 1 BN, 1 NL.
        • 2 voleurs demi-elfes de niveau 4 qui se répartissent en 1 BC, 1 N.
        • 2 voleurs nains de niveau 4 qui se répartissent en 1 BN, 1 N.
        • 2 voleurs hobbits de niveau 4 qui se répartissent en 1 BC, 1 ML.
        • 1 voleur/magicien humain de niveau 4/3 d'alignement N.
        • 1 voleur/guerrier humain de niveau 4/1 d'alignement ML.
        • 22 voleurs humains de niveau 4 qui se répartissent en 3 BN, 1 BC, 1 NL, 11 N, 2 NC, 2 ML, 1 MN, 1 MC.
      • Les 62 voleurs de niveau 3
        • 1 guerrier/voleur/magicien elfe de niveau 1/1/1 d'alignement BC.
        • 1 guerrier/voleur nain de niveau 2/2 d'alignement MN.
        • 1 guerrier/voleur gnome de niveau 2/2 d'alignement MN.
        • 1 voleur/magicien elfe de niveau 3/2 d'alignement MC.
        • 1 voleur elfe de niveau 3 d'alignement ML.
        • 1 voleur/magicien demi-elfe de niveau 3/2 d'alignement MN.
        • 3 voleurs demi-elfes de niveau 3 qui se répartissent en 1 ML, 1 MN, 1 MC.
        • 1 guerrier/voleur nain de niveau 3/3 d'alignement NC.
        • 3 voleurs nains de niveau 3 qui se répartissent en 1 NL, 1 N, 1 MN.
        • 5 voleurs hobbits de niveau 3 qui se répartissent en 1 BC, 1 ML, 3 MN.
        • 2 voleurs gnomes de niveau 3 qui se répartissent en 1 BN, 1 NL.
        • 3 voleur/magicien humains de niveau 3/2 qui se répartissent en 1 BC, 2 MN.
        • 37 voleurs humains de niveau 3 qui se répartissent en 4 BN, 8 BC, 2 NL, 12 N, 2 NC, 9 ML.
        • 1 elfe noir de niveau 3 N
        • 1 gobelin de niveau 3 N
      • Les 52 voleurs de niveau 2
        • 1 voleur/magicien elfe de niveau 1/1 d'alignement BC.
        • 2 guerrier/voleur/magicien demi-elfes de niveau 1/1/1 qui se répartissent en 1 NL, 1 N.
        • 1 guerrier/voleur hobbit de niveau 1/1 d'alignement N.
        • 1 guerrier/voleur elfe de niveau 2/2 d'alignement MN.
        • 2 voleurs demi-elfes de niveau 2 d'alignement N.
        • 2 guerrier/voleur nains de niveau 2/2 d'alignement N.
        • 2 voleurs nains de niveau 2 d'alignement N.
        • 3 voleurs hobbits de niveau 2 qui se répartissent en 2 N, 1 MN.
        • 1 guerrier/voleur gnome de niveau 2/2 d'alignement ML.
        • 2 voleurs gnomes de niveau 2 qui se répartissent en 1 NL, 1 N.
        • 33 voleurs humains de niveau 2 qui se répartissent en 1 BN, 8 BC, 2 NL, 8 N, 3 NC, 10 MN, 1 MC.
        • 1 kobold de niveau 2 N
        • 1 gobelour de niveau 2 N
      • Les 172 voleurs de niveau 1
        • 4 guerrier/voleur/magicien elfes de niveau 1/1/1 qui se répartissent en 2 N, 1 MN, 1 MC.
        • 1 voleur/magicien elfe de niveau 1/1 d'alignement NL.
        • 1 guerrier/voleur elfe de niveau 1/1 d'alignement MN.
        • 4 voleurs elfes de niveau 1 qui se répartissent en 1 N, 1 NC, 1 ML, 1 MC.
        • 7 voleur/magicien demi-elfes de niveau 1/1 qui se répartissent en 1 BN, 1 BC, 4 N, 1 MN.
        • 10 voleurs demi-elfes de niveau 1 qui se répartissent en 1 BN, 5 N, 1 ML, 3 MN.
        • 3 guerrier/voleur nains de niveau 1/1 qui se répartissent en 1 N, 1 NC, 1 ML.
        • 7 voleurs nains de niveau 1 qui se répartissent en 2 BC, 1 NL, 2 N, 2 ML.
        • 3 guerrier/voleur hobbits de niveau 1/1 qui se répartissent en 2 BC, 1 N.
        • 13 voleurs hobbits de niveau 1 qui se répartissent en 1 BN, 2 BC, 5 N, 4 MN, 1 MC.
        • 2 guerrier/voleur gnomes de niveau 1/1 qui se répartissent en 1 N, 1 NC.
        • 9 voleurs gnomes de niveau 1 qui se répartissent en 7 N, 1 MN, 1 MC.
        • 108 voleurs humains de niveau 1 qui se répartissent en 11 BC, 6 NL, 48 N, 11 NC, 17 ML, 10 MN, 5 MC.